Mots du président

A l’aube des années quatre vingt dix un tournant dans le domaine de l’expertise marocaine va marquer les esprits. Alors que les Bureaux d’Etudes n’avaient quasiment qu’une seule vocation : le génie civil et le bâtiment, l’espace du conseil s’est ouvert à la faveur du train de réformes de l’économie et du développement humain. Les chantiers du conseil et de l’assistance technique étaient grands ouverts : Equilibres macro-économiques, renforcement des capacités institutionnelles, rationalisation de la gestion des ressources, développement de l’épargne, révision de la fiscalité, mobilisation du capital national, ingénierie de la formation, préservation de la nature et du milieu ambiant, développement rural, restructuration du secteur bancaire et financier, ouverture des marchés, gestion urbaine et mobilité sociale … le Maroc interpelle ses compétences nationales et celles-ci se révèlent au grand jour à l’insu des grands cabinets internationaux qui ne s’intéressent pas encore à ce chantier à ciel ouvert.Contexte d’innovation ? Surement. C’est celui où devait naître ALCO.

Aujourd’hui, les défis sont tout aussi grands. Différents mais plus exaltants encore. Agir, remobiliser la compétence nationale en apportant le know how marocain au marché de l’expertise qui ne saurait s’en passer malgré l’intérêt croissant des grandes enseignes étrangères.Ouvrir de nouveaux horizons. Telle est notre ambition pour cette décennie.

ALCO s’y investit pleinement grâce à sa plate-forme d’ingénierie conseil qui accompagne les politiques publiques et le secteur privé.

Khalid Alioua

Président de  ALCO Consulting Group